Faire du neuf avec du vieux, et réduire la fracture numérique ? oui, c’est possible !

le 07/07/2021
KEDGE est engagée dans une démarche de « numérique responsable ».
Focus sur la gestion responsable de son parc informatique avec le reconditionnement d’équipements obsolètes ou hors service !

Une action en faveur du « numérique responsable »

Être à la pointe des technologies et avoir une exigence en terme d’équipements informatiques est une évidence. 
Mais, si se doter d’équipements innovants est une nécessité pour répondre aux besoins des étudiants et aux modes de vie nomades et connectés, cela ne doit pas se faire à n’importe quel prix :  tout équipement informatique à un impact social et environnemental important. 

KEDGE engagée dans le « numérique responsable » se doit d’être exemplaire et met en place des mesures concrètes pour une gestion responsable de son parc informatique. 
Le reconditionnement est l’une des réponses apportées.

Retrouvez en images, l'opération de reconditionnement mise en place à KEDGE avec Anja STOLL (Direction RSE)

 

Mise en  place de la filière "reconditionnement"

Avant, nous parlions de recyclage, ce qui signifiait la « destruction définitive ». Mais ça c’était avant ! car beaucoup d’équipements renouvelés sont en effet encore en état de fonctionnement et peuvent être reconditionnés. 

Les équipes de la DTUDSI et de la DRSE ont donc mis en place une filière de reconditionnement pour un stock de près de 5 tonnes de matériel :  Ordinateurs, écrans, serveurs, projecteurs, téléphonie fixe, rien n’a été laissé de côté.

Le tout a été confié à un reconditionneur agréé qui se charge de réparer et de remettre les équipements sur le marché, quand cela est possible.

Et pour faire d’une pierre deux coups, l’argent issu de cette revente sera intégralement utilisé pour racheter… des ordinateurs reconditionnés ! 
Ils seront destinés directement à des étudiants en précarité numérique avec le programme Wellness, ainsi qu’à des lycéens des quartiers prioritaires qui sont dans le besoin, accompagnés par les Cordées de la réussite (avec les Associations de KEDGE : Phoenix égalité des chances à Marseille et Archi’maide à Bordeaux.

Une démarche à triple impact
  1. Reconditionner pour baisser l’empreinte carbone et l’empreinte des déchets numériques, 
  2. Donner du matériel aux personnes dans le besoin 
  3. Réduire la fracture numérique.

Le saviez vous ? 

Selon Backmarket : "On compte en moyenne 130 grammes de minerais et terres rares dans un smartphone. Or il faut extraire et détruire 44 kgs de roches en moyenne pour obtenir ces matériaux. La fabrication d’un ordinateur, elle, nécessite en moyenne près de 200 kgs de matières premières. "

Selon Green IT et l’Ademe : "la fabrication d’un ordinateur en Chine émet environ 950 kgs de CO2 ». 
Le reconditionner, et donc l’utiliser plus longtemps = un équipement dont l’empreinte carbone est diminué de 80% ; seules, la consommation à l’usage (24 x moins par an que l’énergie qui a été nécessaire pour le fabriquer) et l’énergie nécessaire pour le reconditionnement, pèsent sur cet équipement remis sur le marché".

Une initiative concrète en faveur de la RSE et du "numérique responsable" dont se félicite l’Ecole.

Merci à toutes les équipes qui ont œuvré pour cette vaste opération de reconditionnement. 

Retour en haut