Kedge et le Centre d’Expertise Industries Créatives et Culture, partenaires du projet ETIC financé par l’ANR !

le 23/11/2021
Kedge et le Centre d’Expertise Industries Créatives et Culture sont partenaires du projet ETIC (EffeTs des Images digitales sur les Consommateurs), projet qui a obtenu un financement de l’ANR en Juillet 2021

KEDGE et le projet ETIC

Maud Derbaix, Professeure Associée au Département Marketing et Responsable du Centre d’Expertise Industries Créatives et Culture, représente Kedge au sein de l’équipe de ce projet dont la coordinatrice et leader est Sandra Camus, Professeure des Universités en Sciences de gestion et Directrice du laboratoire de recherche angevin d’économie et de gestion GRANEM. L’équipe, pluridisciplinaire (sciences de gestion, psychologie et sociologie), regroupe des professeurs des Universités d’Angers, de Lille, de Lorraine, de Louvain (Belgique) ainsi que des experts internationaux.

L’objectif du projet ETIC est de comprendre en quoi les stratégies de communication par images digitales (images diffusées sur les tablettes, smartphones, ordinateurs) bouleversent la société en impactant, sous certaines conditions, négativement les individus.

Les consommateurs d’images digitales et les utilisateurs des réseaux sociaux à forte composante visuelle (Instagram, Snapchat, TikTok) peuvent en effet pâtir d’une surexposition aux images digitales, de leur mauvaise manipulation, exploitation ou interprétation, sur le court et le long terme. Les travaux du projet ETIC permettront de proposer des actions de communication et des préconisations à l’attention des utilisateurs, organisations (annonceurs, agences) mais également des pouvoirs publics et instances de régulation. 

Le projet ETIC s’articule autour de deux axes principaux.

  • L’Axe 1 s’intéresse aux effets des images diffusées en ligne par les organisations professionnelles : annonceurs (marques), agences de communication et de publicité.
  • L’Axe 2 porte sur les images auto-promotionnelles (images de soi) diffusées sur les réseaux sociaux par les internautes, en évaluant les effets négatifs sur les récepteurs, ainsi que sur les émetteurs eux-mêmes, cette question étant beaucoup moins traitée dans la littérature.

ETIC a ainsi pour originalité d’étudier les effets des images sur les individus sous deux angles distincts (celui des consommateurs d’images et celui des diffuseurs d’images) et de permettre une analyse croisée des Axes 1 et 2.

Ce projet s’étalera sur quatre ans. Au-delà des publications auxquelles un tel projet aboutira, différents évènements regroupant les différents acteurs concernés par ETIC seront organisés au sein des universités partenaires. Différentes réunions de travail pour ces deux axes ont maintenant été lancées, elles annoncent un projet intense et passionnant !

En savoir +

MSc Arts & Creative Industries management

Retour en haut