Etudiant Professionnel Entreprise
Vous souhaitez débuter ou poursuivre vos études à KEDGE ?
Vous avez une activité professionnelle depuis au moins 3 ans et souhaitez vous former ?
Vous représentez une entreprise ou un service RH ?

Collectif étudiant "Pour un réveil écologique" : KEDGE s'implique le 22/02/2021

Initié en 2018 par l’Ecole Polytechnique, HEC Paris, AgroParisTech, l’ENS Ulm et Centrale Supélec, le Collectif étudiant « Pour un réveil écologique » vient de publier le rapport « L’écologie aux rattrapages » faisant suite à son « Grand baromètre de la transition écologique ».

L'engagement historique de KEDGE vers la transition écologique

Le Comité de Direction de Kedge avait accueilli en janvier 2020 les représentants étudiants de cette initiative pour des échanges approfondis portant notamment sur l’engagement historique de l’école.
Notre engagement au côté du collectif participe de notre volonté de faire avancer l’ensemble du secteur de l’enseignement supérieur vers la transition écologique.

Notre contribution au baromètre de la transition écologique 

La direction de la RSE de Kedge a coordonné en 2020, différentes parties prenantes internes afin de contribuer au baromètre de la transition écologique. Situation globale de l’enseignement supérieur, bons points, mauvais points soulevés par le rapport, et dynamique de Kedge dans son écosystème sont autant de points que ce rapport nous permet d’analyser.

L'analyse du baromètre de la transition écologique 

Cette analyse met au jour quatre grands enseignements qui permettent d’identifier des leviers d’actions pour accélérer la dynamique de transformation de l’enseignement supérieur :

1/ L’écologie est de plus en plus présente dans les formations
2/ Les établissements ont globalement besoin de davantage de cohérence dans leur stratégie : recherche académique, orientation professionnelle, etc…
3/ Il y a un manque de moyens humains et financiers alloués à la transition écologique
4/ Embarquer tous les établissements dans la dynamique nécessiterait un plan national

Les indicateurs clés 

  • 15 % des établissements déclarent vouloir former 100% de leurs étudiant.e.s aux enjeux de transition écologique
  • 66% des établissements déclarent intégrer les enjeux de transition écologique dans leur stratégie actuelle
  • 28% des établissements sont labellisés DD&RS
  • Seuls 15% d’entre eux proposent un cours ou module obligatoire sur les fondements de la crise écologique et ses conséquences
  • 89% proposent des dispositifs de sensibilisation ou formation informels à la transition écologique
  • 35% des établissements mettent en place des dispositifs de sensibilisation / formation des professeurs aux enjeux de transition écologique. Les établissements se reposent très souvent sur le bagage intellectuel initial de leurs professeurs
  • 64% déclarent intégrer les enjeux du développement durable et les informations liées aux crises écologiques dans leurs stratégies de recherche.

Globalement, des efforts restent à fournir pour former les futures générations à la transition écologique. Nous devons encore progresser mais nous figurons toujours parmi les écoles les plus avancées sur les questions environnementales et sociétales.

Nos atouts à KEDGE

  • Le centre d’excellence pour le développement durable « Centre of excellence for sustainibility » composé de 22 universitaires et 5 doctorants : l'un des plus grands centres européens de recherche et d'enseignement supérieur dédié au développement durable (vs. « Une minorité d'écoles présente une stratégie globale concrète pour la recherche sur les enjeux de la transition écologique »)
  • Une direction RSE créée en 2007 (4 personnes équivalent temps plein en 2021) (vs « 75% ont entre 1 et 2 équivalents temps plein (ETP) dédiés à ces sujets. Les 25% restantes disposent d’équipes complètes (plus de 2 personnes) »
  • Un label DD&RS depuis 2019 (vs « Seules 23% des écoles sont labellisées DD&RS »)
  • Le Sulitest en prérequis diplômant pour 100% de nos étudiants (vs. « Seulement 15% des écoles proposent un cours / module obligatoire sur les fondements de la crise écologique et ses conséquences.»)

Pour aller plus loin,

  • Nous participons en 2021 pour la deuxième année au Positive Impact Rating (PIR) afin de donner la parole à nos étudiants et faire évoluer nos pratiques (bonne pratique suggérée dans le rapport : « Évaluation externe de la perception des étudiant.e.s dans le cadre du Positive Impact Rating (PIR) ») – initiative coportée par nos associations Unis-Terre et Solid’Earth
  • Nous accentuons nos efforts et investissements sur la partie pédagogie : sur le court terme, nos temps forts (rentrées) mettent en situation nos étudiants pour une meilleure appropriation/compréhension des enjeux écologiques (Rentrée Climat pour nos étudiants entrants + Simonu), et sur le moyen terme un travail de fond a été initié afin de mesurer la contribution de 100% de nos cours aux Objectifs de Développement Durable / à l’Agenda 2030 de l’ONU et au Green Deal européen
  • Nous souhaitons embarquer plus largement encore l’ensemble de notre communauté dans cette transition sociétale (initiatives à venir avec nos alumni et notre engagement dans le collectif Alumni for the Planet).
  • Enfin nous nous sommes engagés à revoir le Collectif « Pour un réveil écologique » pour présenter le plan d’action que nous construisons et déployons dans le cadre du projet stratégique transversal Kedge Impakt : sujets de politique sociale et gestion environnementale, de stratégie et gouvernance, d’enseignement et formation et de recherche font partie de son champ d’actions.

En savoir plus sur le collectif « Pour un réveil écologique » :

Le collectif Pour un réveil écologique est à l’origine du Manifeste éponyme, lancé en septembre 2018 par des étudiants de grandes écoles (Ecole Polytechnique, HEC Paris, AgroParisTech, ENS Ulm et CentraleSupélec). 
Il a depuis mis à disposition des étudiants et des jeunes diplômés des outils pour :

  • Travailler pour des employeurs dont la stratégie environnementale est à la hauteur de l’urgence écologique
  • Transformer l’enseignement supérieur en mettant la transition écologique au cœur des formations.

Documents à télécharger

L’enseignement supérieur français à l’heure de la transition écologique (PDF - 325,4 kB)
Retour en haut